Projet EVA

Corpus delicti

2003

Corpus delicti est une performance alliant des éléments robotiques, humains et de traitement audiovisuel.

Ce projet a constitué une première phase de prototypage et d’expérimentation en vue de la réalisation d’une œuvre de plus grande envergure, Spamspasmes.

À l’intérieur d’une tente servant de bloc opératoire temporaire, un performeur est couché sur une table. Suivant la progression rythmique de DJs, son corps se fait attacher par des crochets liés à des servomoteurs. Un bras robotique se promenant au-dessus de la table capture des images qui sont traitées et retransmises au public. Un second performeur dansant dans la salle contrôle la traction des servomoteurs en activant des senseurs fixés sur son propre corps.

Corpus delicti se sert ainsi de la robotique pour créer du contenu visuel original, ne reposant pas sur la mise en boucle d’images préenregistrées mais sur des mouvements de caméras et des actions se déroulant en temps réel.

Crédits

Conception et production
Skerzo 16
Simon Laroche
Etienne Grenier

Documentation photo
Jean-François Renaud

Partenaires